Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

darcharimikidache.com

darcharimikidache.com

Bienvenue sur le site web de Darchari MIKIDACHE. Vous y trouverez une synthèse de ses propositions, ses éditoriaux, ses réflexions, ses actions, sa biographie, ses tribunes et ses citations.


La présomption d'innocence s'applique  à  tous et qui  veut accuser doit au préalable  prouver formellement

Publié par Darchari Mikidache sur 5 Août 2020, 19:18pm

Catégories : #Justice, #Politique publique, #Cohésion nationale, #Droits humains

M. Darchari  Mikidache,  président  du think tank"  Cercle des Economistes et des Experts Comoriens (CEEC)

M. Darchari Mikidache, président du think tank" Cercle des Economistes et des Experts Comoriens (CEEC)

Par Darchari MIKIDACHE
  
A titre de rappel, la présomption  d'innocence  reste un principe  universel qui s'inscrit dans les droits fondamentaux de la dignité  humaine.  Transgresser  le  principe  de la présomption  d'innocence est un acte irresponsable, immoral  et qualifiable   de diffamation  et par extension  passible  de sanctions pénales dans tout pays respectueux des droits humains et des principes  républicains en matière  de justice.

Il convient  que chacun respecte cela pour  éviter  les derives pouvant  mettre à  mal la cohésion  nationale et l'égalité  de traitement  des citoyens  en matière  judiciaire, economiquevet civile.
J'exhorte les responsables publics et politiques comme les acteurs  de la société  civile à  mesurer leurs propos pour éviter que notre pays s'enfonce encore plus dans un état  de non droit qui handicaperait davantage  le décollage économique et social de l'archipel des îles de la lune. 
Face à  la crise sanitaire provoquée par  le  coronavirus Covid-19 entraînant une crise économique  et sociale, il est urgent d'éviter tout acte qui accelererait la décomposition  morale  du pays en plus de la crise judiciaire  et politique. 

Les pouvoirs  publics doivent  rester exemplaires et choisir  des dirigeants publics respectueux  des principes républicains en plus des critères de moralité,  de compétences  avérées et de intégrité.  Le non respect de ces principes  fondamentaux  serait un vecteur accélerateur du delitement de la Nation comorienne ainsi qu'une perte de repères  de la part des jeunes et qui serait prejudiciable à  la cohésion  sociale.   

Nous devons  tous agir avec précaution  en évitant les escalades verbales, les insultes,  les diffamations, les relations et les hypocrises. Nos efforts  doivent se concentrer  sur la recherche  de solutions  démocratiques et des politiques publiques qui ameliorent la vie des citoyens  et des catégories de la population  les plus vulnérables  dont les personnes  âgées,  les mères  isolées,  les enfants  de milieux défavorisés ou orphelins, les femmes  en difficultés,  les personnes  qui subissent  la crise économique  de plein fouet en particulier  les jeunes diplômés et   les étudiants  sans ressources et plus généralement  la jeunesse, pilier capital pour la sauvegarde  de la Nation. 
Par des actes concrets  et efficaces,  les responsables publics comme les responsables politiques doivent  soutenir les citoyens les plus fragilisés que ce soit par la voie économiques à  travers le soutien des initiatives de création  d' emplois, la mise en place de dispositifs  de solidarités étatique et citoyenne  et d'appui des mesures de protection  sanitaire. 

Il est crucial de moraliser la vie publique  comorienne en luttant activement  contre les passe-droits, le népotisme, la corruption,  le non respect des règles  de passation des marchés publics et les dérives judiciaires  et humaines.   Promouvoir  l'exemplarité des plus hauts dirigeants  publics, soutenir l'égalité des chances pour tout citoyen,  consolider l'equité sociale et judiciaire ainsi qu' accompagner activement la promotion des femmes aux plus hautes fonctions publiques et privées seraient un premier pas dans la bonne voie.  

Darchari MIKIDACHE

www.darcharimikidache.com

www.ceec-comores.over-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents