Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

darcharimikidache.com

darcharimikidache.com

Bienvenue sur le site web de Darchari MIKIDACHE. Vous y trouverez une synthèse de ses propositions, ses éditoriaux, ses réflexions, ses actions, sa biographie, ses tribunes et ses citations.


Comores : la formation et la transformation  de nos ressources  locales, un vecteur incontournable du décollage  économique

Publié par Darchari Mikidache sur 12 Août 2020, 07:58am

Catégories : #Agriculture, #Réformes administratives, #Transformation, #Jeunesse, #Emplois, #Conditionnement, #Comores, #Afrique

Comores : la formation et la transformation  de nos ressources  locales, un vecteur incontournable du décollage  économique
Comores : la formation et la transformation  de nos ressources  locales, un vecteur incontournable du décollage  économique
Comores : la formation et la transformation  de nos ressources  locales, un vecteur incontournable du décollage  économique

Par Darchari  Mikidache 

Sans climat  serein,  peu d'investisseurs feront l'effort de faire des investissements conséquents.  
La mise en place de structures d'accompagnement des jeunes  et des moins jeunes dans les secteurs  de l'agriculture,  de l'élevage,  du tourisme  et de l'environnement est un passage obligé. 
 Néanmoins,  en l'absence d'un plan Marshal  de formation  professionnelle et technique, les effets seront limités au niveau  de la jeunesse.  Les métiers de la ruralité,  agro-pastoraux ou de la transformation agricole ou produits doivent être  valorisés.  

De même, l'éducation  nationale  doit être  reformée au niveau des lycées afin d'y introduire des mômes de lycées  techniques avec des modules d'entrepreneuriat obligatoires à  la sortie. De même  ai niveau universitaire,  une plus grande professionnalisation de l'enseignement  est capitale.  En outre,  il convient d'introduire un bloc de  modules de formation  obligatoire   en entrepreneuriat, en gestion d'entrepruses, en commercialisation, en  marketing et économie numérique  pour tous les diplômés de licence et ulterieurement des Masters quand ils seront mis en place. 
 Par ailleurs, une institution  de la formation permanente  et technique  au niveau des différents métiers techniques  pour les salariés  ou les agents publics ou chômeurs  reste indispensable  pour accompagner  les personnes  vulnérables  ou les personnes  désireuses de se convertir  professionnellement ou acquérir  de nouvelles compétences  professionnelles.  Les modalités pratiques sont à  mettre  en oeuvre en étroite concertation avec les représentants  des opérateurs  économiques, les syndicats du monde enseignant et les ministères de l'éducation, de l'économie,  des finances, des investissements, de la jeunesse, de l'emploi  et de la formation professionnelle.  

De même,  en plus de la réhabilitation  de l'école  de pêche,  il y a lieu de créer  une  ferme nationale  d'enseignement  agricole  et des produits  transformés et un laboratoire  de transformation et de la valorisation des produits  de rente comme la vanille, les huiles essentielles comme l'ylang ylang et d'autres essences naturelles. Le laboratoire nationa pourrait  disposer de plusieurs  départements dont celui de la Recherche / Développement,   de la  Transformation économique  et productive, celui de l'application  et de création de produits  finis, celui de la formation Métiers  et un département  du conditionnement, sans oublier  un Département  de la Préservation  de l'environnement et de la protection  du patrimoine national. 

La volonté   politique  reste primordiale  pour travailler sur des actions qui transforment  positivement  et durablement l'économie  nationale en promouvant la productivité  nationale  et l'augmentation des produits     fabriqués localement "Made in Comoros". Un plan pluriannel de soutien des chaines de valeurs et des produits  locaux à  travers  le soutien de la formation  technique, la modernisation des techniques agricoles et de la transformation  des produits  locaux  et l'appui du secteur  privé  et de l'entrepreneuriat créateur de valeur  ajoutée  et d'emplois dignes.

 La mise en place de zones d'activités  économiques  prioritaires pour le développement  national reste indispensable pour accompagner les opérateurs, les jeunes investisseurs   et les investisseurs nationaux et expatriés  ou les investissements directs étrangers.  

La volonté  politique  et une vision réformatrice alliant concertation, pédagogie, restructuration des ressources  humaines  et nouvelles pratiques restent la substantifique moelle pour réussir  le changement  et faire progresser  la nation comorienne. Cela suppose  une lutte effective contre la corruption, une simplication poussée  des démarches  et des obligations  administratives en plus de la dématerialisation des actes, une étroite  collaboration avec les opérateurs  du secteur privé et une implication soutenue des communes qui doivent acquérir  de nouvelles compétences d'action locale.   Une gouvernance publique exemplaire et  plus transparente et une mobilisation des ressources  financières  internes notamment  les fonds dormant dans les banques et établissements de crédit  restent cruciales pour sortir  plus rapidement  de la culture  de l'assistanat et financer directement  les projets nationaux à  terme. 

Darchari  Mikidache 

www.darcharimikidache.com

www.ceec-comores.over-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents