Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

darcharimikidache.com

darcharimikidache.com

Bienvenue sur le site web de Darchari MIKIDACHE. Vous y trouverez une synthèse de ses propositions, ses éditoriaux, ses réflexions, ses actions, sa biographie, ses tribunes et ses citations.


Pour une relance réformatrice au service du plus grand nombre aux Comores

Publié par Darchari MIKIDACHE sur 17 Juillet 2020, 08:37am

Catégories : #Economie, #Développement économique, #Développement social, #Emplois, #Jeunesse, #Production, #Transformation, #Agriculture

Pour une relance réformatrice au service du plus grand nombre aux Comores
Pour une relance réformatrice au service du plus grand nombre aux Comores
Pour une relance réformatrice au service du plus grand nombre aux Comores
Pour une relance réformatrice au service du plus grand nombre aux Comores
Pour une relance réformatrice au service du plus grand nombre aux Comores

Faire face à la crise économique par une relance efficace et réformatrice pour un avenir meilleur pour tous est une nécessité vitale. Se contenter de mettre juste à niveau les opérateurs économiques et les secteurs touchés par la crise sanitaire est une courte vue qui ne prend pas en compte un risque  de décrochage économique des Comores.  Une nouvelle politique de renforcement de l'attractivité des îles de la lune par un plan pluriannuel de réformes structurelles et sectorielles  reste une voie incontournable pour assurer un décollage économique crédible et assurer des perspectives  viables pour les dizaines des milliers de jeunes et moins jeunes désespérés et touchés par la précarité et le chômage massif depuis une dizaine d'années.

Par Darchari MIKIDACHE

Face à la crise économique, les pouvoirs publics ne doivent non seulement relancer l'économie pour sauver  les nombreuses  entreprises et activités informelles touchées par la pandémie Covid-19 mais également agir pour réformer les Administrations  publiques et parapubliques et faciliter activement la création de nouveaux emplois pour les milliers de salariés en chômage, les femmes actives et les plus vulnérables ainsi que les jeunes diplômés ou non en situation de précarité avancée. Il est du devoir des pouvoirs publics d'agir concrètement. 

Près de 39% de la population comorienne vit en dessous du seuil de pauvreté.  Le chômage touche plus de 45% de la population active. Et près de 87% des produits consommés aux Comores sont importés alors que les Comores disposent de potentialités non négligeables à commencer par les ressources marines ou halieutiques, des  surfaces agricoles inexploitées, des produits de  rente bio  (ylang-ylang, vanille, clous de girofle, autres fleurs à essence comme le jasmin) exportées dans le monde, des fruits tropicaux qui poussent tous seuls et à même le sol et qui pourraient être  transformé en produits finis comme la confiture, les fruits secs, un accompagnement dans le conditionnement des gâteaux, des plantes variés et rare pour la fabrication de thés de grande qualité nutritionnelle, des arbres à feuilles à la composition nutritionnelle exceptionnelle comme le moringa, des produits vivriers à conditionner pour la transformation, une économie numérique à développer, un tourisme durable à valoriser, etc.

Quelques mesures concrètes pour relancer l'économie de l'Union des Comores : 

- baisse des taux d'intérêts pour les entreprises qui investissent  dans la modernisation  et pour les entrepreneurs ;
- Mise en place d'un fonds de garantie  à  partir  des fonds d'épargne (création  de nouveaux  produits financiers   attractifs pour capter  et gérer l'épargne tel qu'un livret d'épargne  développement) et sur les excédents  budgétaires ;
- agence d'accompagnement des jeunes entrepreneurs  et des femmes  en recherche  d'autonomisation ;
- création  de fonds d'investissement  dans la création  de sociétés  à  capitaux  mixtes avec gestion  privée  mais avec une initiative  parapublique avec un volet de formation  interne intégré ;

- mise en place de zones d'activités économiques  facilitées dans des secteurs prioritaires  et créateurs d'emplois et de valeur  ajoutée  "Made in Comoros" pour les investisseurs  locaux et pour les investisseurs  issus de la diaspora ;
- réduction du coût  global  d'emprunt pour les ménages, les frais annexes  étant  trop élevés  pour encourager la consommation 
- mise en place d'un plan d'augmentation  de la productivité  nationale avec un programme  de soutien de la modernisation technique ;

- soutien des initiatives  économiques  communales  ou régionales au niveau  agricole ou artisanal avec la mise en place dans les communes  de Services municipaux  agricoles et d'un service de Soutien  entrepreneurial  des jeunes  dans le cadre d'un  plan quinquennal ;

- Amélioration significative  du climat des affaires avec le respect rigoureux  des procédures  de justice pour les affaires et pour les citoyens.  Le Conseil  Supérieur  de la Magistrature  doit travailler  sereinement  quitte à  sanctionner  au besoin les manquements  proceduraux ;

- Mise en place d'un programme  de soutien du secteur privé  en particulier   une intégration  progressive  et stimulante des activités  informelles  par la mise en place d'un fonds d'appui des jeunes avec prêts  d'honneur  garanti  par l'État entre 100 000 et 500000fc avec un suivi par un centre de gestion  agréé  après  une étude  préalable  des micro-projets.

Il est urgent de sortir du discours  de politique politicienne ou de langue de bois pour travailler    au service de l'intérêt collectif.
 Face à la souffrance de la population, des jeunes, des retraités et des milliers de chômeurs en grande difficulté, la volonté politique,  une gouvernance exemplaire et transparente qui appuie et consolidé les institutions de la République,  le recrutement des bonnes compétences aux bons postes avec une nouvelle culture de promotion de l'égalité des chances sur le territoire national, la promotion des femmes aux responsabilités tant politique qu'économique  au plus haut niveau comme dans les départements stratégiques et un renforcement de l'Action publique par une plus grande déconcentration des services publics et  un meilleur fonctionnement des communes avec des ressources locales stabilisées constituent les voies à emprunter dans les meilleurs brefs  sans attendre des années.   

Darchari  MIKIDACHE

www.darcharimikidache.com

www.ceec-comores.over-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents