Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

darcharimikidache.com

darcharimikidache.com

Bienvenue sur le site web de Darchari MIKIDACHE. Vous y trouverez une synthèse de ses propositions, ses éditoriaux, ses réflexions, ses actions, sa biographie, ses tribunes et ses citations.


La transparence et l'exemplarité des responsables publics, une nécessité absolue pour l'émergence des Comores

Publié par Darchari MIKIDACHE sur 6 Septembre 2016, 07:43am

Catégories : #Gouvernance publique

Les élus de la Nation ainsi que les membres du gouvernement comme le président de la République sont au service de la Nation et non l'inverse. Ils ont par conséquent un devoir d'exemplarité et de transparence dans toutes leurs actions au service de l'intérêt général.

Darchari MIKIDACHE

La transparence et l'exemplarité des responsables publics, une nécessité absolue pour l'émergence des Comores
La transparence et l'exemplarité des responsables publics, une nécessité absolue pour l'émergence des Comores
La transparence et l'exemplarité des responsables publics, une nécessité absolue pour l'émergence des Comores

Chers Compatriotes,  chers Amis des Comores,

Croyez-vous que je sois du genre à abandonner mes convictions pour des postes?
Je vous rassure, non. Si les conditions ne  sont pas réunies,  notamment les moyens d'agir avec efficacité, intégrité et suivi, je n'accepterai pas. Je n'ai pas besoin de postes politiques ou autres  postes pour vivre dignement. Dieu merci.  Je ne veux pas faire de la figuration ni mettre en œuvre  une politique d'affichage ou de marketing. Agir concrètement au service du citoyen et de nos concitoyens est une préoccupation pour chacun d'entre nous.

Que Dieu aide ceux qui sont au chômage à trouver un emploi ou ceux qui sont licenciés à retrouver un poste digne et durable Incha Allah. Les élus de la République doivent agir rapidement pour trouver des solutions pérennes au fléau du chômage des jeunes.

Il est primordial que les gouvernants engagent et mettent en œuvre  un véritable plan pour créer des emplois dans des secteurs multiples surtout dans le secteur privé par l'encouragement de la création de nouvelles activités économiques, que ce soit dans l'artisanat pour valoriser nos produits locaux et les vendre aux nationaux, à la diaspora et dans le marché africain    ou dans la création d'entreprises individuelles ou de groupements d'intérêts économiques avec notamment des facilités fiscales, administratives et financières pour les personnes qui embauchent des jeunes pour une durée minimale de 3 années... ou dans le développement d'une industrie touristique durable et créatrice d'emplois directs et connexes. Cela peut concerner  l'économie numérique ou dans le système de l'éducation nationale avec de nouveaux emplois pour les jeunes afin de soutenir les jeunes déscolarisés ou en difficultés scolaires... L'encouragement des jeunes afin de se regrouper pour créer des coopératives agricoles pour exploiter les terres n'est non plus  à négliger afin de créer de nouveaux revenus, de nouveaux emplois et contribuer ainsi à la baisse du coût de la vie pour les produits agricoles ou de première nécessité tout en créant des emplois et de nouvelles recettes fiscales pour l'Etat . ... Le tourisme durable  a  donc toute sa place dans la mise en œuvre d'une politique publique de soutien à la création d'emplois privés et parapublics.

Pour ce faire, la volonté politique est primordiale. Une grande mobilisation des ressources fiscales internes est urgente et prioritaire au même titre que la lutte contre la corruption et contre l'impunité,  qui gangrènent la société comorienne comme partout dans plusieurs pays en Afrique et ailleurs.  Des mesures de redressement des finances publiques doivent être engagées dans tarder. Que ce soit en matière de réduction du train de vie de l'Etat, ou dans la mobilisation des recettes fiscales en matière de renforcement de l'efficacité de recouvrement des ressources publiques ou dans la lutte contre les fuites de recettes publiques dans toutes les activités du secteur public y compris la Douane, les services fiscaux, les sociétés d'Etat.

La mise en concurrence des banques et établissements de crédit ne suffira pas à faire baisser significativement les taux d'intérêts et donc le cout global de financement des initiatives privées. Des actions fortes doivent être engagées au niveau global. La création d'une caisse de Dépôts et de développement pourrait constituer un axe de travail pour accorder des prêts à taux réduit aux initiatives entrepreneuriale qui créent des emplois durables. Cela suppose un suivi et un accompagnement financier, comptable et administratif afin de limiter le taux d'échecs et pérenniser les emplois créés.

Une nouvelle politique de formation professionnelle et une refonte du système de l'éducation nationale constituent des points d'appui pour engager un plan Marshall de l'emploi et de l'émergence des Comores.

Un programme pluriannuel  de substitution progressive des importations par la valorisation des productions nationales doit être mise en œuvre sans tarder car il n'est pas acceptable que près de 90% des produits consommés aux Comores soient importés.  Les recettes  récoltées lors de la vente de la Licence de télécommunications à l'opérateur Telma désormais appelée "Telco" pour un montant de 7,01 milliards de Francs Comoriens soit peu plus  de 14 millions d'euros doivent servir notamment à investir dans l'emploi, la formation,  les réformes du système productif et du système judiciaire ainsi que  dans la réorganisation des services fiscaux afin que ceux-ci puissent fonctionner avec plus d'efficacité...

La transparence des Actions publiques et la bonne gouvernance sont des points cruciaux pour que l'Etat redevienne crédible et que le civisme fiscal puisse augmenter.
Le gouvernement comorien se  doit  d'être transparent sur l'utilisation des fonds publics et des aides étrangères. Les pratiques doivent changer et les de  loi sur la passation des marchés doivent être respectés rigoureusement. Le gouvernement a le devoir d'assurer la continuité de l'Etat quant aux réformes engagées par leurs prédécesseurs afin que l'Etat reste crédible et que les partenaires de développement des Comores restent mobilisés.

****
La question de l'énergie reste certes une urgence nationale mais l'attribution de marché de gré à gré n'est pas  tolérable  sans une véritable transparence avec un contrôle strict  de la part de  la Commission Nationale de Prévention et de lutte contre la Corruption ainsi que  de la part de la  Section Cour des Comptes de la Cour Suprême. La loi doit être respectée a défaut des régularisations doivent être faites. Il est indispensable que  des garanties de transparence et de non collusion  soient données quant au recours au marché de gré à gré au mépris de la loi. La Commission de passation des marchés se doit d'intervenir en aval afin de s'assurer que les opérations menées sont totalement en règle  pour écarter tout soupçon de corruption ou de favoritisme. Un tel acte de contrôle est primordial et nécessaire. À défaut, ce serait la voie ouverte pour le mépris des lois de la République.

Nos gouvernants élus doivent faire preuve de transparence totale, et ne pas faire  ce qu'ils ont condamné par le passé. La bonne gouvernance est primordiale pour assurer un décollage économique crédible et durable.  Les parlementaires Comoriens  ont une obligation d'exercer leurs prérogatives républicaines de contrôle des actions des exécutifs insulaires et de celles de l'Union. Le Gouvernement devra être exemplaires et respecter les lois de la République.  La Cour Constitutionnelle devra y veiller.

Les volontés affichées doivent se concrétiser car le peuple souffre au quotidien. Certes, des actions ont été engagées par le gouvernement mais elles restent loin de suffire.
Les réformes qui réussissent sont celles qui sont menées en début de mandat et non à la fin. Il convient  alors que les responsables politiques travaillent davantage car la crise est tellement profonde qu'aucun tâtonnement ne peut être permis surtout  de la part du chef de l'Etat qui a déjà eu à exercer les plus hautes fonctions par le passé. Les élus de la Nation ainsi que les membres du gouvernement comme le président de la République sont au service de la Nation et non l'inverse. Ils ont par conséquent un devoir d'exemplarité et de transparence dans toutes leurs actions au service de l'intérêt général.

Mon souhait est que le pays avance avec l'engagement dans les meilleurs délais,  de réformes profondes pour restaurer véritablement la justice et mobiliser les ressources financières  internes pour sortir de la culture de la mendicité afin que l'Etat puisse enfin investir avec ses propres fonds  dans la résolution des problèmes quotidiens de la population tout en construisant un meilleur avenir pour la jeunesse.

Darchari Mikidache


Acteur politique et président du think tank Cercle des Économistes et des Experts Comoriens (CEEC)
Pages Facebook officielles :


https://www.facebook.com/darchari.mikidache.public

https://www.facebook.com/darchari.mikidache.politique
Blogs :
www.darcharimikidache.com

www.ceec-comores.com

Découvrez le Meilleur des Comores en Ligne : *Comores au Top"
Une initiative de Darchari MIKIDACHE, parrainée par le Cercle des Économistes et des Experts Comoriens (CEEC)

 
https://www.facebok.com/lemeilleurdescomoresenligne


Site Internet du CEEC : www.ceec-comores.com

Contact : ceec.comores@gmail.com

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents