Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

darcharimikidache.com

darcharimikidache.com

Bienvenue sur le site web de Darchari MIKIDACHE. Vous y trouverez une synthèse de ses propositions, ses éditoriaux, ses réflexions, ses actions, sa biographie, ses tribunes et ses citations.


Répondre à l'appel du peuple est un devoir pour tout citoyen

Publié par Darchari MIKIDACHE sur 9 Janvier 2016, 16:17pm

Catégories : #Nation

Répondre à l'appel du peuple est un devoir pour tout  citoyen
Répondre à l'appel du peuple est un devoir pour tout  citoyen

Je reste fidèle à mes convictions et à mes idées. Je défends ma vision des choses depuis 20 ans. Et j'essaie de concrétiser en toute modestie sur le terrain une partie de mes idées notamment le programme pour soutenir la jeunesse comorienne à travers les centres "ESPACE JEUNESSE".

Darchari MIKIDACHE

Les Comores depuis  son accession à l’indépendance le 6 juillet 1975  se cherchent pour assurer un développement économique et social pérenne.

Mes propositions économiques, politiques et sociales visent à contribuer au débat qui va s'ouvrir pour les élections présidentielles du 21 février et du 10 avril 2016.

Par Darchari MIKIDACHE, président du think tank « Cercle des  Economistes et des Experts Comoriens (CEEC) »

Un commentateur a évoqué ma proximité avec le pouvoir car je suis ministrable ou plus exactement on m'a proposé dans le dernier remaniement ministériel d'entrer dans le Gouvernement de la République des Comores.

Pour moi, c'est un honneur et une responsabilité de servir le pays quand ce dernier a besoin de vous mais je ne pouvais accepter cela à n'importe quel prix. Je gagne correctement ma vie en France pour m'en passer si les conditions ne sont réunies. Être proposé ne change en rien ma conviction ni mon sens des responsabilité. C'est un honneur et  un devoir pour tous de servir la République. 

 

 

Justement il faut du sang neuf  dans le système administratif comorien pour changer les choses. Que je sois ministrable ou que j'ai été proposé à être ministre, cela ne change rien.  Si le pays à besoin de moi, quelque soit le gouvernement, j'y réfléchirai en regardant si ma présence peut être utile au pays. Le pays a besoin de nous tous. je n'ai pas la prétention de dire que je mieux que les autres, loin de là.

 

Et je vous signale que ce n'est pas seulement le gouvernement qui m'a sollicité. Même des candidats d'opposition m'ont sollicité. Ce n'est pas pour autant que je me laisserai griser par les sollicitations. J'irai quand ma présence et mon action dans la concrétisation de mes idées  me permettront de faire progresser  le peu et aussi modeste que puisse être ma contribution.

 

Je suis donc transparent. Mais ce n'est pas à moi d'évoquer publiquement que j'ai été sollicité pour être ministre. Ce qui importe ce sont les actions, la pertinence et la crédibilité de ce que je peux apporter concrètement au service de la population.

Je ne peux que vous remercier de m'avoir permis de clarifier cela sans que ce soit moi qui l'évoque en premier.

 

Je n'ai pas besoin de poste ministériel pour vivre ou m'enrichir. Je gagne dignement  et honnêtement ma vie en toute indépendance. 

  Je reste fidèle à mes convictions et à mes idées. Je défends ma vision des choses depuis 20 ans. Et j'ai dit que je soutiendrai celui qui prendra en compte mes propositions avec crédibilité et qui me permettra de les appliquer.  Cela ne m'empêche pas d'avoir des convictions politiques et des préférences. Ceux qui ont travaillé pour le pays n'ont pas apporté  forcement plus que ceux qui n'ont jamais travaillé. Au contraire la diaspora  comorienne contribue beaucoup au pays et il lui reste beaucoup à donner.. Et moi, j'essaie de concrétiser en toute modestie  sur le terrain une partie de mes idées notamment le programme pour soutenir la jeunesse comorienne à travers les centres "ESPACE JEUNESSE".

 

Je vous suis reconnaissant pour votre propos qui me donne l'occasion de m'exprimer sur le sujet. Si le pays a besoin de moi, je vérifierai ma capacité à agir mais je ne me déroberai jamais à l'appel du devoir quel que soit le gouvernement pourvu que mes convictions soient respectées et qui je puisse agir avec une marge de manœuvre.

Pour finir, je vous remercie pour votre rappel de mon statut de ministrable bien que je puisse  m'en passer.  Je reste  convaincu de mes propositions et je ferai un devoir d’agir pour les mettre en œuvre si l'occasion m'est donnée mais je ne le ferai pas à n'importe quel prix.

 

De même, il est tout aussi utile que la politique sorte des sentiers battus avec des gens neufs pour faire bouger les lignes. La Diaspora a un rôle crucial à jouer pour l'avenir de notre pays tant en terme d'apports économiques et financiers qu'en termes de savoir-faire. Merci pour cette tribune.

 

Darchari MIKIDACHE

www.darcharimikidache.over-blog.com

https://www.facebook.com/darchari.mikidache.public

www.ceec-comores.com

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents